Poulets au rancart*
* rancart (non masculin) dans l'expression "mettre au rancart" : mettre au rebut, écarter du jeu

 Dans le commissariat, on va fêter le départ à la retraite de deux agents. Le mousseux est au chaud, les petits fours sont au frais... ou le contraire... En tout cas, tout est prêt !

 Mais soudain, c'est l'alerte, tout le monde part à fond de train. Tous Non, seuls nos deux "futurs-ex" ne partent pas. Germain Müller, que l'on surnomme Le Boche à cause de ses origines alsaciennes et Prosper Le Trouhadec, que ses collègues appellent La Crêpe, allez savoir pourquoi, vont se retrouver tout seuls dans ce commissariat. Entre les alarmes qui sonnent, les appels téléphoniques urgents et les rapports à finir, ils vont s'escrimer à faire fonctionner le service. Mais tout devient trop compliqué avec ce Riton Le Tatoué qui rode, et puis, c'est leur dernier soir... alors avec petits cadeaux et discours, ils vont s'inventer leur petite fête à eux tout seul.

 

 Dans ce huis-clos avant leur mise au rancart, les petits mystères et les grandes lâchetés vont ressortir et c'est toute une tranche de vie aux couleurs des années soixante qui va nous apparaître, ponctuée d'éclats de rires et de poésie désuète.

  Spectacle créé le 25 janvier 2014 à l'issue de plusieurs périodes de résidences à la MJC d'Espaly-Saint Marcel (43) et dans la Communauté de Communes du Pays de Cunlhat (63) avec l'aide du Département de la Haute Loire